Herboristerie : soigner naturellement les aphtes

Publié le : 27/11/2017 16:40:46
Catégories : Les recettes

Qu'est-ce qu'un aphte ?

Nous connaissons tous une personne ayant eu l’occasion de subir la désagréable sensation procurée par un aphte, cette petite plaie superficielle qui se loge la plupart du temps dans la bouche. En effet, 17 % de la population subira les douleurs des aphtes au cours de son existence !

Les aphtes se retrouvent ainsi le plus souvent sur la face interne des joues, sur les gencives, les lèvres, le palais et parfois la langue.

Leur taille, leur fréquence et leur quantité sont très variées : dans 80 % des cas, les aphtes sont peu nombreux (moins de 5 aphtes), petits (environ 5 mm) et disparaissent d’eux-même au bout de quelques jours. Certaines personnes peuvent souffrir d’une maladie grave, appelée aphtose, qui occasionne l’apparition d’aphtes sur la peau, les organes génitaux, les yeux…

L'origine des aphtes

Concernant la cause de l’apparition des aphtes, elle reste un peu mystérieuse, même si l’on sait que les aphtes ne sont pas contagieux et que plusieurs facteurs peuvent déclencher leur venue :

- Une plaie superficielle due à un mauvais geste avec un couvert, une mauvaise utilisation de la brosse à dent, un dentier mal ajusté…

- Le stress ou la fatigue physique.

- L’hérédité.

- Une allergie alimentaire.

- Une carence en zinc, fer, vitamines B9 et B12

- Les effets indésirables de certains médicaments.

 

Prévenir l’apparition des aphtes

Quelques réflexes simples contribuent à prévenir l’apparition des aphtes :

- Évitez les aliments trop salés, épicés ou trop chauds.

- Privilégiez les fruits et légumes riches en minéraux et en vitamines.

- Ayez une hygiène bucco-dentaire irréprochable en utilisant une brosse à dents à poils souples qui ne blessera pas votre gencive, du fil dentaire, et en vous rendant régulièrement chez votre dentiste.

- Identifiez les aliments qui provoquent chez vous l’apparition des aphtes ; l’excès de sel et de sucre semble être un facteur aggravant.

- Utilisez un dentifrice sans dodecyl sulfate de sodium, même si ce conseil nécessite encore des études afin d’être validé.


Soulager un aphte avec les plantes et leurs principes actifs

La Nature est généreuse avec ceux qui souffrent des aphtes car elle nous propose trois plantes très communes pour nous soulager naturellement : la sauge (Salvia officinalis), la prêle (Equisetum arvense) et le bouillon-blanc (Verbascum thapsus).

La sauge possède de très nombreuses propriétés et son utilisation est fréquente en cas de troubles digestifs, de transpiration excessive ou encore lors de la ménopause. Cette plante de la famille des Lamiaceae et qui est également nommée « Herbe sacrée » en herboristerie ne doit par contre pas être employée en cas de cancer hormonodépendant, de grossesse, d’allaitement, d’épilepsie, d’insuffisance rénale et chez les moins de 18 ans.

La prêle, ou « queue de chat », est riche en minéraux et se trouve ainsi conseillée en cas de déminéralisation ou de troubles articulaires. Les Anciens se servaient également de cette plante pour… nettoyer et gratter leurs casseroles. Néanmoins, vous ne l’utiliserez pas dans les cas suivants : grossesse, allaitement, enfant de moins de 12 ans, oedéme associé à un dysfonctionnement cardiaque ou rénal, troubles hépatiques ou rénaux graves.

Le bouillon-blanc, grande expectorante en cas de bronchite ou pour faciliter l’expectoration chez les fumeurs en sevrage, agira comme calmante pour apaiser la zone douloureuse. L’avantage des fleurs et des feuilles du bouillon-blanc est de n’avoir aucune contre-indication connue !

Afin de soulager naturellement vos aphtes à l’aide de la sauge, de la prêle et du bouillon blanc, je vous invite à réaliser la préparation suivante :

- Faites bouillir 500 ml d’eau.
- Plongez 15 grammes de prêle et laissez bouillir durant 15 minutes (décoction).
- Stoppez la chauffe.
- Plongez 15 grammes de sauge et 15 grammes de bouillon-blanc et laissez infuser le tout durant 5 minutes.
- Ajoutez 30 grammes de sel.
- Filtrez
- Effectuez un bain de bouche avec la préparation chaude, 3 fois par jour. Votre préparation peut se conserver au frais durant 24 heures maximum.


Les huiles essentielles pour soulager les aphtes

Dominique Baudoux (Pranarôm) propose une recette efficace dans son « Guide pratique d’Aromathérapie familiale et scientifique », à masser 5 à 6 fois par jour pendant 3 jours :

- HECT (huile essentielle chémotypée) de Laurier noble (Laurus nobilis) : 20 gouttes
- HECT de Lavande aspic (Lavandula spica) : 20 gouttes
- HECT Ravintsara (Cinnamomum camphora ct cinéole) : 10 gouttes
- HV (huile végétale) de Millepertuis (Hypericum perforatum) : 50 gouttes

Ce remède ne pourra pas être utilisé durant la grossesse, l’allaitement et chez l’enfant de moins de 6 ans.


Mon enfant a des aphtes, que faire ?

Vous pourriez néanmoins me rétorquer : « Merci Louis pour votre précédente recette mais vu les contre-indications de la Prêle et de la Sauge, je ne peux pas soulager mon enfant qui souffre de ses aphtes... », et vous auriez raison !
La recette à base de sauge, de prêle et de bouillon-blanc donnée précédemment ne peut en effet pas être conseillée chez les enfants de moins de 12 ans.

C’est à ce moment-là qu’intervient l’huile essentielle de Tea tree, qui pourra être appliquée diluée à 50 % avec l’huile végétale d’Amande douce sur les aphtes des enfants à partir de 3 ans.
Ce remède sera particulièrement efficace chez les adolescents souffrants des aphtes provoqués par les appareils dentaires mais ne doit pas être effectué plus de 3 jours de suite.


Quelques remèdes alternatifs et astuces bienvenues pour apaiser un aphte

Il n’y a pas que l’herboristerie et l’aromathérapie pour soulager et soigner les douleurs provoquées par les aphtes ! L’apithérapie et sa propolis (en spray), l’argile (en micro-cataplasme) ou tout simplement un glaçon posé directement sur la zone douloureuse sont autant d’astuces naturelles pour vous aider à passer ce cap difficile.

Dans tous les cas, si les aphtes perdurent plus de 2 semaines reviennent fréquemment ou voient leurs diamètres augmenter, n’hésitez pas consulter votre dermatologue.

 

Louis Gobron, Herboriste

Partager ce contenu