Le Germanium de Louis-Herboristerie

Publié le : 12/04/2021 - Catégories : Conseils de votre herboriste

Germanium Catalyons sur Louis-Herboristerie

Le germanium : un métalloïde aux propriétés antioxydantes avérées

Comme tout être vivant, l’être humain a besoin d’oligo-éléments. Ces sels minéraux sont présents dans notre organisme sous de très faibles quantités et sont indispensables à la vie. Il s’agit alors de l’iode, du fer, du zinc ou encore du cuivre. Le manque de l’un de ces oligo-éléments peut entrainer des carences et l’apparition de maladies.

Le germanium fait partie des oligo-éléments. Si celui-ci n’est pas indispensable au bon fonctionnement de notre métabolisme, il se révèle pourtant être un puissant allié à l’heure d’implémenter des traitements en médecine naturelle. Et pour cause, ce métal dévoile de nombreuses propriétés et bienfaits pour traiter diverses affections et maladies. C’est en réalité l’un des plus puissants régénérateurs et détoxifiant cellulaire que nous connaissons aujourd’hui.

De ce fait, le germanium est aujourd’hui utilisé sous diverses formes et préparations pour traiter la fatigue, les douleurs et les inflammations. Plus encore, il permet d’améliorer l’oxygénation cellulaire, stimule et maintient notre système immunitaire et lutte contre la dégénérescence de nos cellules.

Mais qu’est-ce que le germanium ? Quels sont ses bienfaits ? Quelle est son histoire ? Comment s’utilise-t-il ? Toutes les réponses aux questions que vous avez sur le germanium se trouvent ici. 

Qu’est-ce que le germanium ? 

Si le germanium vous évoque le tableau périodique des éléments que nous utilisions en classe de physique-chimie au collège ou au lycée, c’est que vous avez bonne mémoire. Et pour cause : le germanium est bien présent sur ce tableau. Il porte même le numéro atomique 32 et son symbole est Ge.

En réalité, derrière ce nom un peu barbare se cache un oligo-élément aux nombreuses utilisations, qu’elles soient industrielles ou thérapeutiques en herboristerie. On le trouve alors dans la croute terrestre, dans les océans, mélangés à d’autres minerais, comme le zinc et le charbon, et le retrouve même au sein de plantes et de végétaux, comme les champignons, l’ail, l’oignon ou le céleri.  

Cependant, il faut clairement faire la différence entre le germanium organique et le germanium minéral. Le premier est celui présent dans diverses plantes et de nombreux végétaux tandis que le second est celui qui se présente sous forme de métal. En effet, seul le germanium organique est assimilable par l’être humain, tandis que le germanium minéral présente des effets néfastes et même toxiques pour le corps humain. 

Aujourd’hui, le germanium que nous utilisons comme complément alimentaire ou comme médicament naturel provient uniquement de la synthétisation du germanium organique qui est présent dans les végétaux. 

Si le germanium organique fait des émules aujourd’hui, c’est parce qu’il présente de nombreuses vertus : il purifie et désintoxique le corps, il stimule notre système immunitaire et oxygène et enrichi le sang. En d’autres termes : c’est un fabuleux antioxydant

Histoire et origine du germanium

Il convient de différencier l’histoire du germanium minéral et l’histoire du germanium organique. Et pour causes, leurs histoires sont diamétralement opposées.

La découverte d’un nouveau minerai

Si l’histoire du germanium remonte à l’origine de la création de la terre et que ce métal a toujours été présent dans la croute terrestre, il faut cependant attendre le XIXe siècle pour que celui-ci soit identifié comme étant un élément chimique. En effet, c’est en 1866 que Clemens Winkler, un chimiste allemand, l’isole et l’identifie à partir d’un minéral argyrodite provenant de la mine argentifère d’Himmelsfürst, en Saxe. Le chimiste nomme alors sa découverte en honneur à sa patrie (l’Allemagne). Le nouveau minerai prend le nom de germanium (pour Germany, en anglais). 

La révolution industrielle bat alors son plein en Europe. Pourtant, à cette époque, le germanium ne présente aucune utilité industrielle. Et pour cause : ses propriétés n’ont pas encore été découvertes. Il faudra attendre la seconde moitié du XXe siècle pour que celui-ci soit exploité pour ses propriétés semi-conductrices et soit utilisé dans le domaine des hautes fréquences. Aujourd’hui, le minerai de germanium sert principalement à la fabrication de diodes ou de cellules photovoltaïques et à la fabrication de fibres optiques.

La découverte d’une méthode curative naturelle

Si en 1948 le monde industriel découvrait les propriétés semi-conductrices du minerai de germanium, il faut attendre l’année 1967 pour que soient identifiés les bienfaits du germanium organique sur la santé de l’être humain. 

À cette époque, au Japon, un chercheur du nom de Kuzuhiko Asai, cherche à savoir pourquoi les cas de cancers sont si rares en Corée. Pour ce faire, il se penche alors sur les bienfaits qu’ont les diverses plantes médicinales utilisées dans la péninsule, comme le shiitaké, le ginseng coréen ou encore le reishi. Au cours de ses recherches, il découvre que ces végétaux ont un point commun : ils contiennent de grandes quantités de germanium. Rapidement, le chercheur est convaincu que ces plantes ont besoin de germanium pour grandir et que celui-ci offre des propriétés anticancéreuses. 

Cependant, le professeur Kuzuhiko Asai, âgé de près de 70 ans, souffre de nombreux problèmes de santé. L’histoire raconte alors qu’il se lança dans une série d’expériences ayant pour but d’extraire le germanium de ces plantes et d’en réaliser un concentré, qu’il expérimenta sur lui-même. Il identifia alors que le germanium offrait également des vertus bactéricides et antioxydantes. Le savant réussissait par la même occasion à prouver ses dires.

Ce fut au tour des laboratoires de synthétiser et de se lancer dans l’aventure du germanium organique. Aujourd’hui, seul un laboratoire (le laboratoire Catalyons) produit ce que l’on appelle le germanium catalytique. C’est un germanium à dosages ioniques très précis qui permet de proposer une qualité sans égale du germanium. 

Les différentes vertus et bienfaits du germanium

Le germanium présente de nombreux bienfaits pour l’organisme humain. En effet, on lui prête, entre autres, des vertus antioxydantes, régénératrices et anticancéreuses. Plus encore, ses bienfaits permettent de stimuler les défenses immunitaires du corps humain et améliorent l’oxygénation et la circulation sanguine

Des vertus antioxydantes et anticancéreuses

Le germanium possède des propriétés qui permettent de lutter contre les radicaux libres présents dans notre corps. Or, ces radicaux libres sont les principaux responsables du vieillissement de nos cellules : ils sont à l’origine du stress oxydatif qui joue un rôle dans l’apparition de différentes affections ou maladies liées à l’âge, tel que les rides de la peau, la cataracte ou le cancer.

Cette action antioxydante est complétée par l’oxygénation du sang que procure le germanium. Celui-ci lutte en effet contre l’hypoxie et fournit rapidement de l’oxygène à nos cellules, ce qui accélère donc leur métabolisme. De cette manière, les organes vitaux du patient fonctionnent mieux et permettent de prévenir le vieillissement prématuré de ces derniers. Mieux : le germanium permet d’accroitre efficacement les capacités de régénération des cellules du corps humain. 

Le germanium permet de limiter la prolifération de cellules cancéreuses grâce à ses propriétés anti-dégénératives. Il permet ainsi de prévenir l’apparition de kystes, de goitres ou de nodules. De ce fait, il est généralement prescrit en complément d’une chimiothérapie ou aux personnes exposées aux rayons X. 

Des propriétés détoxifiantes

Par ailleurs, le germanium présente l’avantage de détoxiquer le corps. En effet, les toxines et les métaux lourds présents dans le corps humain ont pour habitude de se fixer sur le germanium. Or, le germanium est lui-même éliminé par l’organisme lors de son passage dans les reins et lors de la miction. La consommation de germanium permet alors d’éliminer ces toxines et ces métaux lors de la miction.

De cette façon, le germanium permet de lutter contre l’apparition d’arthrites ou d’autres maladies et affections liées à la présence de toxines et de métaux lourds dans l’organisme.

Des bienfaits immunostimulants et anti-ischémiques 

Finalement, le germanium est particulièrement indiqué pour traiter les douleurs articulaires et la fatigue chronique. Il agit également comme anti-inflammatoire. De ce fait, il contribue au bon rétablissement d’un patient après une infection ou une opération. Il peut être également prescrit pour traiter les rhumatismes ou les tendinites. Grâce à ses propriétés actives stimulantes, il booste l’action des lymphocytes et renforce les défenses immunitaires à l’approche de l’hiver.

Aussi, le germanium combat efficacement les maladies dégénératives chroniques, telles que les maladies cardio-vasculaires ou neuro-vasculaires grâce à ses propriétés anti-ischémiques

Découvrir le Germanium de Catalyons sur Louis-Herboristerie

Comment prendre le germanium ? Posologie et utilisation du germanium

La méthode la plus simple pour réaliser une cure de germanium est sans aucun doute de consommer des aliments qui possèdent naturellement une forte teneur en germanium. 

En effet, et comme dit plus haut, certains aliments se chargent de germanium lorsqu’ils poussent. C’est le cas de nombreux champignons, comme le shiitaké ou le maïtaké par exemple. On retrouve de fortes concentrations de germanium dans la rhubarbe, dans le céleri, dans le brocoli, dans l’ail, dans l’oignon ou encore dans la choucroute. On en retrouve également dans de nombreuses plantes médicinales (particulièrement en Asie), tel que dans le ginseng, dans la baie de Goji, dans la racine de gomphrena d’Amazonie ou dans le reishi. Il est également présent dans le fameux kombucha

Un patient désireux de soigner et prévenir certains maux peut ainsi entreprendre un régime à base de ces aliments qui apporteront cet oligo-élément à l’organisme. 

Le Germanium Catalyons de Louis-Herboristerie

Le germanium se présente également sous la forme de solutions liquides. Cette solution est principalement commercialisée par le laboratoire Catalyons. Le germanium se présente alors sous la forme d’un liquide formé d’ions libres chargé de cet oligo-élément. Cette solution présente l’avantage de conférer un haut degré d’assimilation biologique au germanium. Il s’agit alors d’utiliser la solution en compresse, pour un usage local, ou en gargarisme. Le laboratoire conseille d’en utiliser 1 à 6 bouchons par jours, soit entre 15 et 90 ml

Découvrir le germanium de catalyons sur le site de Louis-Herboristerie

Le germanium peut également se trouver sous la forme de complément alimentaire à prendre par voie orale. 

Il conviendra bien évidemment de suivre les conseils et l’avis de son médecin pour poursuivre un traitement à base d’eau ionisée ou de complément alimentaire à base de germanium. 

Quelles sont les contre-indications du germanium ?

Il n’existe, à ce jour, aucune contre-indication ou d’effets secondaires clairement admis vis-à-vis de l’utilisation du germanium, et les autorités de santé n’ont formulé aucune recommandation quant à sa posologie. 

Ce fut le professeur Asai qui fut le premier à investiguer sur une éventuelle toxicité du germanium. Or ses conclusions indiquent que le germanium ne présentait aucun danger, et ce même à très fortes doses (soit plusieurs grammes par jour). En réalité, l’absorption et l’élimination du germanium organique se font très rapidement, entre 12 et 36 heures, et celui-ci ne peut donc s’accumuler dans l’organisme.

Cependant, certaines études mentionnent des cas de rétention du germanium au niveau rénal chez certains patients suite à une consommation très élevée de germanium sous forme de gélules ou de poudres. Toutefois, les études indiquent que cet état de fait serait dû à la présence indésirable de germanium minéral dans ces préparations. Le germanium organique ne serait donc pas à l’origine de ces troubles hépatiques. 

À très forte dose, le germanium peut également entrainer des troubles gastro-intestinaux, suivis de diarrhées ou de vomissements

Pour toutes ces raisons, il est indispensable de suivre les conseils d’un professionnel de santé avant d’entreprendre un traitement à base de germanium. Et il convient de ne pas dépasser les doses recommandées par le médecin.

Où se procurer du germanium ?

De manière générale, le germanium se procure auprès d’un pharmacien ou d’une herboristerie. Il peut également se procurer directement auprès du laboratoire qui le synthétise, il est également disponible sur le site de Louis-Herboristerie

Le germanium n’est soumis à aucun contrôle de la part des autorités sanitaires. Il peut donc s’acheter sans prescription médicale. 

Certaines enseignes proposent à la vente des gélules ou des comprimés à base de germanium. Il conviendra cependant de vérifier leur professionnalisme pour éviter la présence de sels minéraux de germanium au sein de celles-ci. Aujourd’hui, les laboratoires Catalyons sont les seuls à commercialiser le germanium sous forme aqueuse. Les brevets de productions et le professionnalisme de ce laboratoire assurent le consommateur que ces solutions ne représentent aucune toxicité pour l’organisme. 

Découvrir le Germanium du laboratoire Catalyons sur Louis-Herboristerie

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)