Filtrer par

Disponibilité

Disponibilité

Marque

Marque

La sève de bouleau et ses actifs drainants et revitalisants

Filtres actifs

Nom latin : Betula alba L

Nom commun : Bouleau verruqueux ou bouleau blanc 

Famille : Bétulacées 

 

Comment reconnaître le bouleau ?

Le bouleau verruqueux ou bouleau blanc est de la famille des bétulacées, il est facilement reconnaissable grâce à son écorce blanche. Sa couleur est due à la bétuline stockée dans son écorce. C’est une espèce monoïque, il porte des chatons mâles, et des chatons femelles sur chaque pied. Ses feuilles sont caduques, ce qui veut dire qu’elles tombent durant l’hiver. C’est un arbre au pollen très allergisant, son pollen est anémogame, il est donc transporté par le vent.

Quelle est l'histoire du bouleau et de sa sève ? 

Jadis nommé “Arbre de sagesse”, ses branches étaient utilisées afin de punir les élèves un peu trop agités en classe. 

Le bouleau aura divers rôles, notamment médicinal, cosmétique, dermatologique et alimentaire. Il est même transformé en adhésif durant le Paléolithique, c’est ce qu’on appelle le goudron de bouleau. L’écorce de bouleau est utilisée pour la fabrication des parchemins, des torches, des canots.. Au fil des années on lui trouvera des applications différentes. Le sucre, produit extrait de la sève de bouleau, était utilisé dans la production de vin pétillant, ou de vinaigre dans les pays nordiques. En Pologne, il sert de soin capillaire pour améliorer la repousse des cheveux, diminuer l’apparition de pellicules et les démangeaisons du cuir chevelu.  

Le bouleau est apprécié pour ses vertus médicinales au Moyen-Âge, notamment par les apothicaires qui en consomment la sève. L'ethnologue Gösta Berg pense que la sève de bouleau était le remède le plus courant et le plus performant utilisé contre le scorbut, une maladie provoquée par une carence en vitamine C. 

De nombreux médecins vantent les bienfaits du bouleau à travers les siècles. Hildegarde de Bingen l’utilisera, Conrad de Megenberg également, Pierandrea Mattioli médecin-botaniste italien l’appelle “Arbre néphrétique”. Pierre-François Percy, chirurgien militaire des armées de Napoléon l’utilise pour soigner les maladies cutanées. Henri Leclerc dans son œuvre “Précis de phytothérapie. Thérapeutique par les plantes françaises.’’ la préconise pour réfréner la cellulite due à un surplus d’acide urique et de cholestérol. Et tant d’autres... 

Qu’est-ce que la sève de bouleau ?  

La sève dont il est question aujourd’hui, se trouve être la sève dite brute. C’est un liquide nutritif qui afflue entre les différents organes des végétaux. Sa circulation se fait des racines aux bourgeons, dans le xylème, un tissu formé de fibres ligneuses et de vaisseaux.

Attention à ne pas confondre la sève de bouleau avec le jus de bouleau, qui est réalisé à partir des feuilles de l'arbre. 

Quels sont les bienfaits de la sève de bouleau ?

La sève de bouleau est détoxifiante, elle permet d'évacuer les impuretés présentes dans votre organisme. Elle a des propriétés drainantes et diurétiques, somme toute idéales contre la rétention d'eau et la cellulite, en effet, elle permet l'écoulement de liquide de l’organisme et l'élimination des toxines par la sécrétion urinaire. On la conseille en cas d’arthrose car elle fait baisser le taux d’acide urique présent dans votre sang. De part ses vertus, la sève de bouleau sera utile pour soulager les rhumatismes, ainsi que les douleurs articulaires et musculaires. La sève est indiquée par exemple en cas de goutte.

Elle est prescrite pour lutter contre les troubles de la sphère vésico-rénale.

Pourvue d’un effet antioxydant puissant notamment dû aux vitamines présentent dans sa composition, la sève de bouleau étant riche en minéraux, elle a des vertus reminéralisantes ce qui veut dire qu’elle apporte à votre organisme les minéraux qui lui manquent. 

Elle sera l’alliée de votre peau, de vos ongles ainsi que de vos cheveux, on l’emploie d’ailleurs pour résorber certaines affections cutanées telles que l’eczéma, le psoriasis. Additionné à la présence d’oligo-éléments, cela en fait un régénérant efficace qui saura renforcer votre organisme. 

 

Quelle quantité de sève de bouleau boire par jour ?

Il n’existe pas réellement de posologie exacte pour la sève de bouleau, cependant, le médecin Jean Valnet conseille de prendre ½ verre à un verre par jour pendant 21 jours. De manière générale, on préconise de prendre 100 ml à 250 ml durant 21 jours. 

 

Est-ce que la sève de bouleau fait maigrir ?

La sève de bouleau, grâce à ses propriétés drainantes, régénérantes, et détoxifiantes peut effectivement vous aider durant une période de perte de poids. Cependant, il est important de noter que la sève de bouleau peut contribuer à l’élimination des déchets accumulés durant l’hiver, mais, elle ne peut pas remplacer un rééquilibrage alimentaire. Si la sève de bouleau n’est pas associée à de bonnes habitudes de vie, elle ne sera pas efficace pour la perte de poids. En effet, il est avisé durant votre cure de réduire votre consommation d’aliments transformés, d’avoir une alimentation équilibrée et adaptée à votre organisme, sans oublier d’entretenir une activité physique régulière, et d’être encadré par un nutritionniste diplômé ou un professionnel de santé.

 

Comment faire une cure de sève de bouleau ?

En général, on recommande de faire une cure à la fin de l’hiver, au printemps. Mais on peut faire une cure à chaque changement de saison. Durant l’hiver votre organisme a amoncelé des toxines et des impuretés, la cure de sève de bouleau permettra de décrasser celui-ci. Une cure doit se dérouler sur 2 à 3 semaines, il est conseillé de prendre ½ verre par jour à jeun. La sève peut être absorbée pure, ou diluée.

Comment conserver la sève de bouleau ?

La sève fraîche se conserve à une température inférieure à 4°, le sucre contenu dans celle-ci conduit à une fermentation quand la température est plus élevée. Vous pouvez congeler votre sève, et la consommer durant l’année. Le prélèvement se fait dès la fin de l’hiver, vers février-mars, avant l’apparition des feuilles quand la sève brute monte dans l’arbre. Elle s’oxyde vite au contact de l’air, il est donc important de faire attention durant l’extraction. 

On peut opter pour de la sève de bouleau pasteurisée, elle se conserve plus longtemps, à température ambiante ou au réfrigérateur suivant les indications, et se consomme à n’importe quel moment de l’année.

Voici deux sèves pasteurisées et bio distribuées par Louis-Herboristerie

 

La sève de bouleau Dépurasève d'Herbalgem à l'herboristerie LouisLa sève de bouleau pasteurisée DépuraSève se conserve plusieurs mois à condition qu’elle soit à l’abri de la lumière, dans son emballage, et à température ambiante. Cette sève de bouleau est enrichie aux bourgeons de cassis, ce qui va potentialiser les effets de la sève de bouleau. 

Découvrir la sève de bouleau DépuraSève d'Herbalgem

Sa posologie est la suivante : “1 cuillère à soupe par jour le matin suffit pour obtenir une action en profondeur, pure ou diluée dans un verre d'eau, ou bien encore dans 1 litre d'eau à boire tout au long de la journée, avant 16h.

Pour obtenir un effet optimal, une cure de 3 semaines de DépuraSève (soit 1 flacon de 250 ml) est nécessaire.”

 

 

 

 

 

 

La sève de bouleau de chez Herbiolys, quant à elle est récoltée dans les Alpes, elle est garantie bio et sera idéale pour votre cure détox. 

Découvrir la sève de bouleau d'Herbiolys

Sa posologie est la suivante: “Cette poche d'1.5 litres vous permet de réaliser une cure de 10 à 12 jours en prenant 1 verre par jour.

Herbiolys a fait le choix de proposer des packs souples de 1.5 litres afin que la conservation soit optimale.

Afin de réaliser cette cure complète de 30 jours, il est nécessaire de prendre 2 packs de 1.5 litres. 

La sève de bouleau se conserve au réfrigérateur après son ouverture et doit être consommée dans un délai de 3 semaines maximum. 

Le versement et la conservation sont facilités par le bec verseur adapté.”

 

Quand la sève de bouleau est-elle contre-indiquée ? 

En cas d’allergie: la sève, les feuilles et le pollen de bouleau peuvent provoquer des réactions allergiques. Il est important de rappeler que de manière générale les allergies sont dues au pollen. Il n’est pas présent dans la sève, sauf si durant l’extraction de la sève, du pollen s’y loge. C’est pourquoi les personnes allergiques au pollen de bouleau doivent faire attention en utilisant la sève. 

Le bouleau est présent dans la liste des références allergiques autorisées de l’ANSM. 

Il ne faut pas l’utiliser pour drainer un œdème dû à une insuffisance rénale ou cardiaque. Elle est proscrite aux femmes enceintes, aux femmes allaitantes ainsi qu’aux enfants de moins de 12 ans

L’ANSES recommande aux personnes dont la consommation inclut des compléments alimentaires contenant entre autres, du bouleau d’arrêter d’en consommer dès l’apparition des symptômes du COVID-19. Les autorités sanitaires recommandent également aux personnes les consommant dans le cadre de pathologies inflammatoires chroniques de parler impérativement avec leur médecin de la pertinence de poursuivre ou non leur consommation.

 

Références :
Le bouleau - ROUSSILLAT Michel
https://fr.wikipedia.org/wiki/Eau_de_bouleau
Guide des contre-indications des principales plantes médicinales - DUBRAY Michel
https://www.lebiologis.fr/medias/files/seve-de-bouleau.pdf
Les plantes des druides - LAPORTE Florence 
https://arzneipflanzenlexikon.info/birke.php 
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01466204/document  
https://fr.wikipedia.org/wiki/Goudron_de_bouleau
https://fr.wikipedia.org/wiki/Brai