[VIDEO] Comment utiliser l'Élixir du Suédois ?

Publié le : 30/11/2018 11:30:45
Catégories : Conseils de votre herboriste , Vidéos Youtube

L'Élixir du Suédois expliqué en vidéo par Louis l'herboriste

 

 

Histoire de l'Élixir du Suédois

L’Élixir du Suédois est une préparation ancienne, dont les premières traces d’utilisation remontent à l’Égypte antique. Les prêtres de l’époque croyaient en l’existence d’un Élixir de Longue Vie qui aurait la capacité de soigner l’ensemble des maladies. Nous verrons par la suite que même si les propriétés de l’Élixir du Suédois sont nombreuses, il ne soigne évidemment pas toutes les maladies.

La recette a traversé les époques même si elle a subi de nombreuses modifications au cours du temps. Elle a notamment été diffusée dans le monde entier durant des périodes historiques propices au déplacement des hommes, durant les Croisades du XIIIème siècle par exemple.

Parmi les alchimistes, médecins et autres herboristes ayant conseillé l’Élixir du Suédois, nous pouvons citer Paracelse au XVIème siècle mais surtout le Docteur Samst, médecin suédois du XIXème siècle : c’est lui qui va créer la recette actuelle en ajoutant à une préparation ancienne, la Thériaque vénitienne, 10 autres plantes réputées pour leurs propriétés digestive, tonique et dépurative. Il créa ainsi ce que l’on considérait comme une panacée, c’est à dire un remède universel capable de soigner tous les maux.

Avec l’arrivée de la médecine moderne, l’Élixir du Suédois est vite tombé en désuétude jusqu’à ce que Maria Treben, célèbre herboriste autrichienne du XXème siècle, redécouvre ses propriétés.

C’est d’ailleurs elle qui va le remettre sur le devant de la scène en le nommant ainsi afin de rendre hommage au Docteur Samst.

Dans son livre, La Santé à la Pharmacie du Bon Dieu, Maria Treben n’hésite pas à publier la recette du Docteur Samst : traduit en 20 langues, cet ouvrage rencontra un succès international et permit à l’Élixir du Suédois de rentrer de plein pied dans la phytothérapie moderne et d’être redécouvert par le plus grand nombre.

Cette préparation est considérée comme un élixir dans la mesure où il s’agit effectivement d’une macération de plantes dans un alcool qui titre plus de 20°. L’alcool a plusieurs avantages :

- Il conserve correctement la préparation.

- Il agit comme solvant pour extraire le plus de principes actifs possible. 

- Il est un excellent transporteur des molécules au sein de l’organisme, améliorant ainsi l’efficacité des plantes.

Composition de l'Élixir du Suédois

Il existe de très nombreuses compositions différentes de cet élixir de longue vie mais d’après Maria Treben, c’est le Docteur Samst qui a défini précisément la composition de l’Élixir du Suédois actuellement employé.

Ainsi, ce sont pas moins de 59 plantes qui composent l’Élixir du Suédois tel que nous le trouvons aujourd’hui, avec 2 types de plantes aux propriétés complémentaires :

- Des plantes et végétaux hépatiques, toniques digestifs, cholagogues, stomachiques et laxatifs réunies dans les herbes du Suédois : 

Aloès (Aloe capensis), Séné (Cassia angustifolia), Angélique (Angelica archangelica), carline des Alpes (Carlina acaulis), Zédoaire (Curcuma zedoaria), Rhubarbe (Rheum palmatum), Camphre (Cinnamomum camphora), Frêne (Fraxinus ornus), Myrrhe (Commiphora molmol), Safran (Crocus sativus).

- Une poudre appelée Thériaque de Venise ou Thériaque vénitienne, qui est un mélange de plantes équilibrantes et tonifiantes généralement composé ainsi : Acore (Acorus calamus), Valériane (Valeriana officinalis), Cannelle (Cinnamomum verum), Anis vert (Pimpinella anisum), Réglisse (Glycyrrhiza glabra), Gingembre (Zingiber officinale), Gentiane jaune (Gentiana lutea), Citron (Citrus limon), Fenouil (Foeniculum vulgare), Quinquina rouge (Cinchona officinalis).

Fabrication de l'Élixir du Suédois

L’Élixir du Suédois se prépare grâce à une macération alcoolique des plantes durant au minimum 3 semaines. Cette préparation se fait de préférence dans un alcool de grain comme la vodka par exemple. La macération devra être placée au soleil ou à proximité d’une source de chaleur comme un radiateur. Il est important que les plantes ne dépassent pas la surface afin d’éviter toute oxydation de la préparation.

Remuez chaque jour votre élixir et à la fin de la macération, filtrez et transvasez le dans de petits flacons en verre ambré qui seront placés au sec et à l’abri de la lumière.

Il n’est pas nécessaire de conserver l’Élixir du Suédois au réfrigérateur dans la mesure où l’alcool est un excellent conservateur !

Vous pourrez ainsi garder votre élixir de nombreuses années.

Utilisation et Contre-indications de l'Élixir du Suédois

Comme indiqué dans la section dédiée à la composition, l’Élixir du Suédois est constitué de plantes digestives, toniques, laxatives et équilibrantes. Dès lors, l’Élixir du Suédois est bien évidemment conseillé pour agir sur la sphère digestive mais pas uniquement, dans la mesure où il sera bénéfique sur de nombreux maux du quotidien. De plus, il pourra être employé aussi bien en usage interne qu’externe.

Usages externe de l’Élixir du Suédois

Si la personne est particulièrement sensible à l’alcool et sujette au dessèchement cutané, je vous conseille d’appliquer sur la zone concernée le baume du Souci afin de protéger la peau et de la préparer à cette application.

En usage externe, l’Élixir du Suédois sera utile en cas :

- de boutons et d’acné

- de piqûres d’insectes 

- de courbatures musculaires, en alternance avec des cataplasmes d’argile

- de douleurs articulaires

- de préparation sportive

- de maux de tête

- de maux de ventre.

Certaines personnes le conseillent également en compresse sur les paupières afin d’apaiser les yeux : je vous invite tout de même à en parler à votre médecin dans la mesure où cette partie du corps est évidemment extrêmement sensible et délicate. 

De même, l’utilisation d’un coton imbibé d’Élixir du Suédois et appliqué dans le conduit auditif nécessite à mon avis le consentement du médecin.

Concernant la durée de l’application, elle varie de 10 minutes pour les zones les plus sensibles à plusieurs heures en cas de douleurs articulaires par exemple.

Une fois la compresse appliquée, je vous invite si possible à la recouvrir d’une gaze et d’entourer le tout d’un bandage classique.

Dans tous les cas, si les symptômes persistent, n’hésitez pas à consulter votre médecin.

Usages interne de l’Élixir du Suédois

L’Élixir du Suédois étant composé de plusieurs dizaines de plantes, il possède naturellement un large spectre d’action : il pourra ainsi être employé en usage interne en cas de troubles digestifs, circulatoires, respiratoires ou comme tonique physique et intellectuel. L’Élixir du Suédois possède également de belles propriétés dépurative et anti-infectieuse.

Traditionnellement, il pourra être employé sur la sphère digestive :

- après un repas copieux

- en cas de ballonnements, de constipation ou d’acidité gastriques

- si vous souffrez de maux d’estomac ou de nausées

- pour ses propriétés dépuratives, notamment sur la sphère hépatique

- si vous suivez un régime minceur.

L’Élixir du Suédois sera également salutaire en usage interne en cas :

- de fatigue physique, intellectuelle ou sexuelle

- de morosité et de stress

Concernant la facilité de la prise interne, disons que l’Élixir du Suédois a le goût… de son efficacité, notamment avec une amertume bien présente.

L’Élixir du Suédois se prendra généralement à raison de 3 cuillères à café par jour, avant les repas. Il est préférable de le diluer dans une tisane afin de rendre acceptable son amertume.

En cas de repas trop copieux, la prise se fera après les repas.

Contre-indications de l’Élixir du Suédois

Cette préparation a l’avantage de contenir énormément de plantes mais cela implique des contre-indications plus nombreuses.

Ainsi, en usage interne, il sera contre-indiqué chez les enfants de moins de 12 ans, durant la grossesse, l’allaitement et en cas de tension artérielle trop faible. La présence de camphre le contre-indique également en cas de trouble cardiaque, même si ce camphre est généralement proposé dans un sachet séparé afin de ne pas l’inclure dans la préparation.

En usage externe, ne l’appliquez pas sur une plaie ouverte, dans les yeux, les muqueuses et chez les personnes ne pouvant pas l’utiliser en usage interne.

Si vous avez le moindre doute, n’hésitez pas à en parler à votre médecin !

Partager ce contenu