Nos produits en lien avec cet article

Quelles sont les plantes bénéfiques pour la thyroïde ?

Publié le : 20/05/2021 - Catégories : Conseils de votre herboriste

Quelles plantes sont utiles pour réguler la thyroïde ?

Nous sommes nombreux à être concernés par un dérèglement de la thyroïde. Cette glande est indispensable à un fonctionnement optimal de l’organisme, et son dysfonctionnement entraîne des symptômes désagréables, voire handicapants au quotidien. Qu’il s’agisse d’hyperthyroïdie ou d’hypothyroïdie, il est dans tous les cas bien sûr conseillé d’effectuer des examens médicaux.

Cependant, les plantes et l’alimentation ont fait la preuve de leur efficacité pour réguler naturellement la thyroïde.

Découvrir la catégorie Thyroïde sur le site de Louis-herboristerie

Quelle est la fonction de la thyroïde ?

La glande thyroïde, située à la base du cou, fait partie du système endocrinien. Elle régule de nombreuses fonctions de notre organisme. La thyroïde va influer d’une manière générale sur le métabolisme, c’est à dire la régulation de l’organisme en termes de niveau d’activité et de dépense d’énergie.

Son rôle est de produire des hormones, qui vont agir sur le fonctionnement de nombreux organes, entre autres cœur, foie, muscles, cerveau… La thyroïde produit deux types d’hormones : T3 et T4, qui jouent un rôle essentiel dans la transformation des aliments en énergie. Par le biais de la circulation sanguine, elles vont envoyer des « messages » aux cellules et aux organes sur lesquels elle se fixent. Rappelons que l’iode est un élément indispensable à un bon fonctionnement de la thyroïde.

Ainsi l’action de la glande thyroïde va réguler de nombreux aspects et mécanismes du corps :

- L’humeur par le biais du système nerveux central

- La régulation de la température corporelle

- Le système cardiovasculaire 

- La pression artérielle

- Les os et leur solidité

- Le poids

- Le cholestérol

- La glycémie 

- Le fonctionnement du transit intestinal

- La régulation de la respiration

Le dérèglement de la thyroïde va généralement engendrer deux pathologies. La production excessive d’hormones entrainera une hyperthyroïdie, et une « accélération » du métabolisme. Tandis qu’une production insuffisante d’hormones aura pour conséquence son ralentissement, l’hypothyroïdie. Le dysfonctionnement de la thyroïde entrainera des modifications qui impactent l’organisme entier, handicapantes au quotidien.

Quelles solutions naturelles en cas de problème à la thyroïde ? 

Nous l’avons vu, la thyroïde est essentielle à l’équilibre de l’organisme. Au-delà des traitements médicamenteux, des solutions naturelles existent pour réguler les troubles de la thyroïde. En effet certains aliments et plantes font figure de traitements naturels efficaces autant pour l’hypothyroïdie que pour l’hyperthyroïdie. Les plantes pour réguler la thyroïde agissent en tant que médecine naturelle alternative selon votre trouble.

L'hyperthyroïdie, qu'est ce que c'est ?

  • Quels sont les symptômes de l’hyperthyroïdie ?

Lorsque la thyroïde s’emballe, elle produit des hormones en excès, et tout fonctionne trop vite. Cet afflux excédentaire d’hormones va provoquer un certain nombre de manifestations caractéristiques de l’hyperthyroïdie :

- Perte de poids rapide sans modification de l’appétit

- Insomnies et irritabilité

- Diarrhée

- Des palpitations cardiaques

- Difficulté à supporter la chaleur, hypersudation et soif augmentée

Quelles plantes utiliser comme traitement naturel de l’hyperthyroïdie ?

Le Lycope, (Lycopus europaeus) :

Vivace de la famille des lamiacées, le lycope s’avère une plante médicinale de choix pour réguler l’hyperthyroïdie naturellement.

Cette herbacée également nommée « pied de loup » est traditionnellement indiquée en cas de palpitations, tachycardie et nervosité.

  • Comment utiliser le lycope pour réguler naturellement sa thyroïde ?

Vous pouvez profiter des bienfaits du lycope en infusion, ou sous forme de teinture mère.

  • Quelle est la posologie du Lycope ?

Infusion : Faire infuser 2 à 3 grammes des parties aériennes séchées du lycope dans 150 ml d’eau chaude. Vous pouvez consommer jusqu’à 3 tasses par jour de cette infusion.

Teinture mère : 15 gouttes matin et soir, en cure de 25 jours.

  • Quelles sont les contre-indications du lycope ?

Le Lycope est contre indiqué en cas d’hypothyroïdie, de myxœdème et de goitre. Le lycope est contre indiqué en cas de grossesse, pendant l’allaitement, ainsi qu’aux enfants. Les personnes souffrant d’hyperthyroïdie sévère ne doivent pas consommer de lycope.

Concernant les effets indésirables, il n’y a pas d’effet connu répertorié à ce jour.

En cas de traitement thyroïdien, la consommation de lycope est contre-indiquée. Le lycope, s’il n’est pas reconnu toxique, peut cependant interférer avec un traitement thyroïdien, et fausser les diagnostics liés à la prise d’isotopes radioactifs. Les effets stimulants de la TSH sur la thyroïde pourraient être inhibés par le lycope. En cas de traitement en cours pour la thyroïde, un suivi médical est préconisé.

  • Où acheter des plantes pour réguler naturellement la thyroïde ?

Vous trouverez la teinture mère de Lycope bio sur notre site Louis-herboristerie :

Teinture mère de Lycope sur le site de Louis-herboristerie

Sauf avis contraire du médecin, en herboristerie, on utilise généralement la teinture mère de Lycope en cas de dysfonctionnement de la thyroïde, plus spécifiquement lors d'hyperthyroïdie. A raison de 15 gouttes matin et soir, après le repas, en diluant la solution dans de l'eau. 

Découvrir la Teinture mère de Lycope sur le site de Louis-herboristerie

La Myrrhe, (Commiphora molmol) :

La myrrhe est une résine produite par l’arbre à myrrhe reconnue pour ses propriétés thyréomodératrices, remède naturel bénéfique en cas d’hyperthyroïdie.

  • Comment réguler naturellement la thyroïde avec la Myrrhe ?

L’huile essentielle de myrrhe sera diluée dans de l’huile végétale et utilisée en usage externe comme massage.

  • Quelle est la posologie de l'huile essentielle de Myrrhe ?

Sauf avis contraire du médecin, diluer 1 ml d’huile essentielle de Myrrhe avec 15 ml d’huile végétale d’amande douce. Appliquer à raison de quelques gouttes en massage sur la thyroïde matin et soir.

  • Quelles sont les contre-indications de l'huile essentielle de Myrrhe ?

Voie externe uniquement. Garder hors de portée des enfants, ne pas utiliser pendant la grossesse et chez l’enfant en dessous de 6 ans.

  • Où trouver l'huile essentielle de Myrrhe ?

Louis-herboristerie vous recommande l’huile essentielle de Myrrhe du laboratoire Pranarôm :

Huile essentielle de Myrrhe sur le site de Louis-herboristerie

Sauf avis contraire du médecin, on l'utilise diluée dans une huile végétale en friction sur le bas du cou pour freiner la thyroïde. 

Découvrir l'huile essentielle de Myrrhe sur le site de Louis-herboristerie

Le Cornouiller Sanguin et la Viorne, en gemmothérapie :

Ils représentent des traitements naturels utilisés notamment pour l’hyperthyroïdie. La gemmothérapie est une forme de phytothérapie en herboristerie qui utilise les bourgeons des plantes.

  • Comment utiliser les macérâts concentrés de Cornouiller sanguin (Cornus sanguinea) et de Viorne (Viburnum lantana) ?

Les gouttes de macérât sont à prendre directement sur la langue, ou mélangées à de l’eau de source ou du miel.

  • Quelle est la posologie du Viorne et du Cornouiller Sanguin en gemmothérapie ?

Viorne : Sauf avis contraire du médecin, il est recommandé entre 1 à 3 prises par jour. Prenez d’abord 5 gouttes, qui peuvent être augmentées jusqu’à 15 gouttes de manière progressive. Lorsque le résultat souhaité est atteint, gardez le nombre de gouttes choisi jusqu’à la fin de la cure sans l’augmenter. La cure doit durer 3 semaines et sera renouvelée 3 fois, en prenant une pause d’une semaine entre chaque cure.

Découvrir le bourgeon de Viorne Bio sur le site de Louis-herboristerie

Cornouiller Sanguin : Sauf avis contraire du médecin, il est recommandé entre 1 à 3 prises par jour. Prenez d’abord 5 gouttes, qui peuvent être augmentées jusqu’à 15 gouttes de manière progressive. Lorsque le résultat souhaité est atteint, gardez le nombre de gouttes choisi jusqu’à la fin de la cure sans l’augmenter. La cure doit durer 3 semaines et sera renouvelée 3 fois, en prenant une pause d’une semaine entre chaque cure.

Découvrir le Cornouiller bourgeon Bio sur le site de Louis-herboristerie

La Mélisse, (Melissa officinalis) :

La Mélisse est indiquée pour rééquilibrer la fonction de la thyroïde en cas d'hyperthyroïdie, elle est contre-indiquée en cas d'hypothyroïdie. 

  • Comment utiliser la Mélisse ? 

Sous forme de tisane, de gélules, de teinture-mère etc.. 

  • Quelle est la posologie de la Mélisse ? 

On recommande, sous forme de tisane, de préparer la mélisse en infusion de 10 minutes, à raison de 2 grammes par tasse, et de boire 3 tasses par jour après les repas. 

  • Quelles sont les contre-indications de la Mélisse ? 

La Mélisse est contre-indiquée en cas de grossesse et d'allaitement, de glaucome, et d'hypothyroïdie. Il est toujours conseillé de demander l'avis de son médecin avant de prendre cette plante en cas de problèmes de thyroïde. 

Découvrir la Mélisse sur le site de Louis-herboristerie

L'hypothyroïdie, qu'est ce que c'est ?

A l’inverse de l’hyperthyroïdie, un déficit dans la production d’hormones thyroïdiennes entrainera une hypothyroïdie. Si l’hypothyroïdie peut nécessiter selon les cas un traitement médicamenteux, des solutions naturelles existent pour la réguler.

Si vous souffrez d’hypothyroïdie, votre organisme fonctionnera au ralenti. Les symptômes fréquents en cas d’hypothyroïdie sont :

- prise de poids

- fatigue

- frilosité

- chute de cheveux

- constipation

Quelles plantes utiliser en cas d'hypothyroïdie ?

Laminaria Japonica, (ou Kombu) :

Cette algue brune arrive en première position des plantes aidant à réguler sa thyroïde naturellement. Notamment car elle contient un taux d’iode organique indispensable au bon fonctionnement du métabolisme thyroïdien.

  • Sous quelle forme consommer l'algue Laminaria Japonica ?

En complément alimentaire, sous forme de gélules.

  • Quelle est la posologie de Laminaria Japonica ?

Sauf avis contraire de votre médecin, 1 gélule par jour à avaler l’estomac vide, par cure de 3 semaines, avec une semaine de pause entre chaque cure.

  • Quelles sont les contre-indications de Laminaria Japonica ?

En raison de sa teneur en iode Laminaria Japonica est déconseillée aux personnes en hyperthyroïdie, et souffrant d’une pathologie cardiaque ou rénale. Sa consommation est également contre indiquée aux femmes enceintes ou allaitantes.

Huile essentielle d’épinette noire :

L’épinette noire, de la famille des conifères, stimule les glandes surrénales, impliquées dans le bon fonctionnement de la thyroïde. Son utilisation sera utile notamment pour lutter contre la fatigue.

  • Comment utiliser l’épinette noire pour réguler sa thyroïde naturellement ?

Diluer 1 à 2 gouttes d’huile essentielle d’épinette noire avec une huile végétale, et masser le bas du dos et la plante des pieds, zones de réflexologie liées aux surrénales.

  • Où acheter des plantes l'huile essentielle d'épinette noire ?

Vous trouverez de l’huile essentielle d’épinette noire sur le site de notre herboristerie en ligne :

Huile essentielle d'épinette noire sur le site de Louis-herboristerie

Découvrir l'huile essentielle d'épinette noire sur le site de Louis-herboristerie

  • Quelles sont les précautions à prendre ?

 Usage externe uniquement, à déconseiller aux femmes enceintes et aux enfants de moins de 6 ans.

Ashwaghanda (Withania somnifera) :

L’Ashwagandha, ou ginseng indien, est réputée en tant que traitement naturel de l’hypothyroïdie. 

  • Sous quelle forme prendre l'Ashwagandha ?

En poudre : 1 cuillère à café par jour dans un verre d’eau ou une compote, sauf avis contraire du médecin.

Il est possible de consommer l'Ashwagandha en poudre ou en gélules. 

  • Où trouver de l'Ashwagandha ?

Louis-herboristerie vous présente l'Ashwagandha Bio en poudre de Nature et Partage : 

Ashwagandha Bio en poudre sur le site de Louis-herboristerie

Découvrir l'Ashwagandha Bio en poudre sur le site de Louis-herboristerie

  • Quelles sont les précautions à prendre concernant l'Ashwagandha ?

Un avis médical doit être pris en cas de traitement par antidépresseur, des interactions étant possibles. L’Ashwagandha est contre-indiqué en cas d’hyperthyroïdie, hémochromatose, troubles intestinaux, allaitement et grossesse. Ne pas dépasser la dose quotidienne recommandée.

Gugul (Commiphora mukul) :

Cette plante également issue de la médecine indienne aux propriétés stimulantes est une autre solution naturelle pour l’hypothyroïdie. Ses principes actifs permettent une meilleure métabolisation de l’iode.

  • Sous quelle forme prendre le Gugul ?

En gélule, 1 à 3 par jour, sauf avis contraire du médecin.

  • Quelles sont les contre-indications du Gugul ?

Ne pas dépasser les doses recommandées. Tenir hors de portée des enfants.

Quels aliments consommer pour réguler l'hyperthyroïdie ?

Vous avez pu le constater, de nombreuses plantes s’avèrent des solutions naturelles adaptées à chaque trouble de la thyroïde. Mais en matière de médecine douce, l’alimentation joue également un rôle considérable. Tour d’horizon des aliments qui aident à réguler sa thyroïde naturellement.

Les carences provoquées par l’hyperthyroïdie peuvent être rééquilibrées par l’alimentation notamment grâce aux aliments antioxydants et aux nutriments essentiels. L’hyperthyroïdie provoquant une oxydation plus importante des cellules, vous pourriez privilégier une alimentation riche en antioxydants. Les antioxydants se retrouvent principalement dans les fruits et légumes.

Par ailleurs des nutriments et micronutriments tels que le sélénium et le zinc participent particulièrement à un bon fonctionnement de la glande thyroïde. La noix du brésil et le jaune d’œuf contiennent du sélénium, oligoélément antioxydant.

L’apport en sélénium peut également être renforcé par la prise de compléments alimentaires.

  • Quelle est la posologie pour le sélénium en complément alimentaire ?

Sauf avis contraire du médecin, 2 gélules par jour avec un grand verre d’eau.

  • Où trouver du sélénium pour réguler sa thyroïde naturellement ?

Découvrir le Sélénium de Solgar sur le site de Louis-herboristerie

L’huitre, le foie, le germe de blé et le sésame sont quant à eux des aliments très riches en Zinc. Le zinc est également disponible sous forme de complément alimentaire.

Découvrir le Zinc picolinate de Solgar sur le site de Louis-herboristerie

  • Quelle posologie pour le zinc en gélules ?

1 gélule par jour avec un grand verre d’eau, sauf avis contraire du médecin. 

Les légumes crucifères sont considérés comme goitrigènes, c’est à dire inhibant la disponibilité de l’iode. Ils peuvent donc être intéressants comme solution naturelle en cas d’hyperthyroïdie. Les légumes suivants sont crucifères : Le navet, le chou-fleur, le chou vert, le chou frisé, le brocoli, les choux de Bruxelles et le bok choy (chou chinois).

  • Quels aliments sont déconseillés en cas d’hyperthyroïdie ?

D’une manière générale il conviendra d’éviter les aliments contenant de l’iode en quantité. Citons par exemple les algues, ou le sel iodé. Les excitants seront également évités : café, soda contenant de la caféine, thé et cacao.

Quelle est l'alimentation à adopter pour réguler l’hypothyroïdie ? 

Si vous souffrez d’hypothyroïdie, les aliments représentent une aide essentielle pour réguler votre thyroïde naturellement. Globalement, une alimentation à index glycémique bas est préconisée en cas d’hypothyroïdie.

Il est ainsi conseillé de privilégier les fruits et légumes, les aliments non transformés, des céréales complètes et des légumineuses. Ceci afin d’éviter l’élévation importante du taux de sucre dans le sang.

La glande thyroïde a besoin d’iode pour fonctionner correctement. En cas d’hypothyroïdie, il est possible que vous en manquiez, ce qui empêche le bon fonctionnement de votre thyroïde. L’alimentation pourra rééquilibrer ce manque par le choix d’une consommation régulière d’aliments riches en iode.

Les aliments suivants sont particulièrement indiqués de par leur forte teneur en iode :

- Le sel enrichi en iode

- Les algues

- Les fruits de mer et crustacés

- Le poisson (notamment aiglefin et morue)

- Les produits laitiers

Il est également établi que les personnes souffrant d’hypothyroïdie présentent une carence en vitamine B12. Or, la vitamine B12 participe à un bon fonctionnement de la glande thyroïde. Inclure dans son alimentation des aliments riches en vitamine B12 s’avère donc judicieux :

- Céréales complètes

- Viandes et volailles, abats

- Lait de soja enrichi

- La levure diététique

- Les poissons et les œufs

- Les Produits laitiers

L’avoine :

L’avoine tout particulièrement est un aliment qui comporte de nombreux avantages pour réguler la thyroïde. Riche en acides aminés, oligo-éléments et iode, elle va stimuler la glande thyroïde, qui produira plus d’hormones.

  • Comment utiliser l’avoine ?

Vous pouvez l’inclure au petit déjeuner par un bol de céréales d’avoines, additionné de lait d’avoine. L’avoine est également consommable sous forme de tisane : faites infuser une cuillérée à soupe de flocons d’avoine. Consommez 1 tasse 3 fois par jour.

Enfin, l’avoine est efficace pour réguler sa thyroïde de façon naturelle sous forme de teinture mère :

A raison de 15 gouttes matin et soir, après un repas, à diluer dans de l'eau. En cure de 25 jours, avec une pause d'une semaine entre chaque cure, en cas de renouvellement de la cure. 

Découvrir la teinture-mère d'avoine sur le site de Louis-herboristerie

Alimentation, compléments alimentaires, huiles essentielles en massage, plantes, les alliés ne manquent pas pour équilibrer sa thyroïde naturellement. Vous devriez pouvoir désormais faire un choix éclairé pour profiter des bienfaits naturels des plantes et des aliments, dans une démarche de régulation naturelle de votre thyroïde.

Il est important de noter que les informations fournies dans cet article sont uniquement à titre informatif et ne remplacent en aucun cas une consultation ou un traitement médical approprié.

Achetez le véritable Lycope >>

Partager ce contenu